Les plus belles cascades du Laos

Les plus belles cascades du Laos

De très nombreuses cascades du Laos sont impressionnantes et splendides et il serait dommage de passer à côté de ce spectacle de la nature tout en puissance et majesté. Réparties sur tout le territoire, visiter quelques-unes de ces chutes parmi les plus belles d'Asie demeure un incontournable de votre voyage.

Possédant des caractéristiques variées, d’une hauteur impressionnante aux eaux calmes à la couleur d’un lagon, d’un fracas apocalyptique à une ambiance sereine emprunte de mysticisme, les cascades laotiennes sont avant tout prisées par les Laotiens eux-mêmes qui s’y rendent en famille.

 Le terme lao pour dire « cascade » est « Tad » et l'on parlera ainsi de Tad Kuang Si, de Tad Fane ou de Tad Lo.
 
 Voici notre tour d’horizon Laos Autrement des cascades… 
 

Au Nord
 

 Indissociable de Luang Prabang, l'incroyable Tad Kuang Si est réputé pour la baignade dans ses bassins turquoise avant ou après une promenade jusqu’à son sommet. Un petit trek sympathique part d’un village Hmong-Lao et permet de rejoindre la cascade par le haut après avoir visité les sources de la rivière Si.
 Le site accueille un refuge pour les ours à collier sauvés du trafic de leur bile destinée à la médecine traditionnelle. Un peu avant le site, vous pouvez aussi visiter et vous émerveiller à la ferme des papillons ou à la ferme des buffles, projet incroyable à la fois nurserie des bufflons mais aussi fromagerie au lait de bufflonne.


Tad Sae est une autre cascade des environs de Luang Prabang. On peut bien sûr la faire pour elle-même ou dans le cadre d’une journée à l’Elephant Village. C’est un centre « responsable » qui propose des activités avec les éléphants : apprendre à les diriger comme un mahout, se promener à leur côté, aller les baigner à la rivière...
Les éléphants du centre ont été sauvés des durs travaux de débardage et coulent désormais une paisible retraite.

À Nong Khiao, en remontant plus au Nord depuis Luang Prabang, deux treks très agréables ont pour thème des cascades :
- Tad Mok tout d’abord que l’on atteint après avoir remonté la rivière Nam Ou au départ de Nong Khiao. Puis nous traversons les rizières d’altitude avant de pénétrer dans la jungle. Pique-nique au pied de la cascade et baignade hautement recommandée pour une bonne dose de fraîcheur.
_ Puis les 100 cascades : Là, nous remontons une colline en empruntant le lit d’une rivière qui s’écoule de cascades en cascades. Une belle journée en perspective et, à l’arrivée, une vue somptueuse sur les monts environnants.
 

Au centre
 

 

Dans le parc naturel Phou Kao Khoay, ou « la montagne de la corne de buffle », nous proposons la découverte de Tad Say et Tad Pha Say. Le trek des orchidées relie une cascade à l’autre. À l’arrivée, déjeuner et baignade, avec le sentiment d’être seul au monde dans cette jungle au goût de paradis. 


Tad Leuk, dans le même secteur, est une cascade très spéciale en raison des formes creusées par l’eau dans les rochers.
Aux environs de la fameuse grotte de Konglor, dans le Khammouane, Tad Nam Sanam a peu d’eau en saison sèche mais elle vaut toujours le détour pour la petite balade dans la jungle.
 

Au sud
 

 
 


 Dans les Bolovens se trouve une profusion de cascades toutes plus spectaculaires les unes que les autres.

 Les jumelles de Tad Fane sont sans doute les plus célèbres avec leurs 120m d’à-pic. Pour les plus aventuriers, vous pourrez même les contempler via une tyrolienne ! A proximité immédiate de Tad Fane, on ne peut approcher Tad Yuang et de ses arcs-en-ciel sans être trempés par les embruns, en saison des pluies comme en saison sèche. Hilarité garantie !


On ne se lasse pas d’observer les impressionnantes chutes de Tad Lo et d'admirer les pêcheurs dans les remous incroyables qu’elles provoquent pendant la saison des pluies. Tad Pasouam possède un faux air d’écluse taillée dans la roche.
 Et les cascades se succèdent jusqu’aux confins de la province d’Attapeu.

Nous ne pouvons terminer ce panorama Laos Autrement sans évoquer les 4000 îles, avec les chutes de Khone Lipi, Khone Pha Soy et Khone Phapaeng sur le Mékong. Comme leur nom « Khone » l’indique, ce sont des chutes, des rapides sensationnels. Elles sont spectaculaires par leur ampleur, par le volume d’eau qui donne parfois l’impression que l’on va être emporté sur son passage.


Les pêcheurs évoluent dans leur tumulte ahurissant, posant leurs filets tels des équilibristes au-dessus d'un maelstrom gigantesque. L’ensemble de ces rapides constitue les plus larges chutes du monde. Un mur d’eau d’une vingtaine de mètres seulement mais près de 14km de front au plus fort de la saison des pluies…

Un Monde Autrement